Bourgogne du nord au sud, petit feed back

Durant cet atelier de dégustation nous avons fait connaissance avec les principales régions viticoles de la Bourgogne et avons dégusté quelques jolis vins (tous ouverts 8h avant la dégustation) :

Mâcon-Cruzille Aragonite 2016 du Clos des vignes du Mayne. Une belle cuvée sans aucun doute, la tendreté et la souplesse des chardonnays de la région, soutenues par un belle minéralité en finale et une grande longueur.

Un Saint-Aubin blanc 1er Cru Champlots 2012 du domaine Jean-Claude Bachelet de belle facture, concentration et minéralité.

Un Chablis 2012 domaine Jean-Paul Droin, ouvert, harmonieux, enjôleur.

Un Chablis Grand Cru « Les Clos » 2012 JP Droin, impérial, encore jeune, tendu.

Pour faire la transition avec les vins rouges on déguste un Bourgogne AOC 2015 domaine Dureuil-Janthial, de belle facture, direct, très « Pinot Noir » de Bourgogne, avec son fruité acidulé + floral + touche épicée.

Le Rully « En Guesne » 2015 du même domaine nous ouvre les portes des beaux vins de terroir en rouge. Sacrée réussite pour une appellation peu connue et donc financièrement accessible.

Le Morey-Saint-Denis 2015 de Stéphane Magnien offre naturellement plus d’envergure et plus de charpente. Très Côte de Nuits et très bien.

Le Pommard 1er Cru « Fremiers » 2010 du domaine de Courcel est une belle réussite, qui réunit toutes les qualités du grand Pinot Noir et d’ailleurs du grand vin en général : complexité, finesse et puissance, longueur.

Le Beaune 1er Cru « Clos du Roi » 2010 du domaine Tollot-Beaut est aussi en belle forme, avec la souplesse et le charme délicat des vins de Beaune.

Le Nuits-Saint-Georges 1er Cru « Les Roncières » 2011 du domaine Chevillon est un grand vin, typique de l’appellation, encore jeune et sur la réserve mais c’est sculptural, fin, long.

Le Grand Cru Corton 2014 de la maison en Belles Lies est déjà accessible après quelques heures d’aération mais devrait se révéler vraiment dans quelques années. Un vin assez élancé, droit, terrien, aristocrate.

Et enfin, le Volnay 1er Cru « Champans » 2004 domaine Joseph Voillot, assez prêt à boire, fin, harmonieux.

http://www.terre-oenophile.ch




Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s